Geospatial – Actualités

SIGGRAPH 2014

15 août 2014

Camptocamp a participé à l’édition 2014 de SIGGRAPH qui s’est tenue cette semaine à Vancouver, Canada. SIGGRAPH est la conférence mondiale en matière de Computer Graphics et c’est dans ce contexte, appliqué à la cartographie sur le Web ainsi qu’aux globes virtuels, que Camptocamp était présent. Le WebGL tient une place importante dans cette manifestation.

Camptocamp a eu l’occasion de présenter ses travaux dans les BoFs « WebGL Cesium » ainsi que « WebGL GeoWeb ». Trois axes ont guidé nos démonstrations:

  1. L’intégration dans le globe virtuel Cesium via le Cesium Terrain Server d’un modèle numérique de terrain de haute précision (maillage de 2m) à l’échelle d’un pays, drapé de l’imagerie aérienne à 25 cm le pixel. Sur ce socle, notre démonstration présente aussi la pose de bâtiments vectoriels 3D transmis au globe virtuel dans le format glTF.
  2. Le couplage des librairies OpenLayers3 et CesiumJS réalisé par le développement d’une librairie de wrapping, facilitant la mise en place de solutions homogènes et disposant tout aussi bien d’un rendu 2D avec OpenLayers 3 qu’un rendu 3D avec Cesium. Cette librairie permet de synchroniser les contextes cartographiques, les sources de données affichées et les opérations effectuées tant dans la partie 2D que la partie 3D. Évidemment, cette librairie englobant OpenLayers 3 et Cesium peut se compiler avec le closure compiler pour des performances exceptionnelles ainsi que laisser libre accès aux développeurs aux API complètes des 2 librairies sous-jacentes.
  3. L’utilisation d’une stack OGC couplée avec la librairie x3dom pour la diffusion sur le Web de modèles géologiques, permettant ainsi à l’utilisateur de visualiser en 3D les différentes strates géologiques, de les interroger, de changer leur représentation et, élément particulièrement important, pour l’analyste de pouvoir, par simple déplacement d’un curseur, faire varier l’échelle de l’axe vertical. Cette stack est composée de PostGIS 2, Geoserver avec le module W3DS, le format d’échange x3d pour la diffusion des données par Web service.

La conférence SIGGRAPH a rencontré un franc succès, avec un record de participants pour l’édition 2014. Nous retiendrons tout particulièrement les éléments suivants :

  • La release 1.0 du globe virtuel Cesium : le projet est maintenant mature, dispose d’une API très riche et extrêmement bien documentée et s’attachera en 2015, à supporter d’avantages de formats, tels que le KML, le WFS, le WCS, etc. Ce projet, tout comme OpenLayers 3, est un incroyable pari sur l’évolution technologique qui est en train de se concrétiser positivement. Le choix du WebGL n’était pas du tout évident lorsque le développement de ces projets a commencé et s’avère à posteriori excellent.
  • L’essai probant des lunettes Oculus qui fournissent une incroyable expérience immersive 3D, même pour des personnes disposant d’une mauvaise vision stéréoscopique.
  • L’essai de la cardboard de Google (un exemplaire est disponible pour vos tests dans les bureaux de Camptocamp) qui permet d’expérimenter à moindre frais la réalité virtuelle (sic) sur un device Android.
  • Le BoF WebGL qui confirme cette lame de fond, avec la participation de Microsoft (présentation de l’application Google Maps 3D sur IE11 sur la tablette Surface!), de nombreuses démonstrations sur des laptops « classiques » démontrant la puissance de la technologie en animant des scènes 3D toujours plus complexes avec des rendus hyper-fluides, et la présentation de la librairie MathBox2, déclinaison WebGL similaire à la librairie d3js qu’il faudra suivre de près !

SIGGRAPH 2014 a aussi été l’occasion de rencontrer les riches personnalités avec lesquelles nous avons travaillé en étroite collaboration ces dernières années et d’esquisser de nouveaux projets à mener pour que le domaine du geospatial continue de bénéficier des dernières avancées technologiques.