Geospatial – Actualités

Service Web du Geoportail français v3 et QGIS

10 septembre 2012

La 3ème version du Geoportail français a été mise en production depuis le début de cet été. Parmi les différentes nouveautés, nous retiendrons le changement des services WMS-C (services de cache WMS initiés par l’OSGeo) par des services WMTS, standards publiés par l’OGC.

Dans le cadre du projet EduGéO, l’IGN a mandaté Camptocamp dans le cadre d’un contrat de support sur QGIS/EduGéo et l’ajout du support du WMTS dans QGIS. L’ancienne version du Géoportail de l’IGN impliquait l’utilisation d’un token qu’il fallait recréer à intervalles réguliers. Aujourd’hui, ce fonctionnement est simplifié par l’utilisation d’une clé (c’était déjà le cas dans l’ancienne version) et d’une paire login/mot de passe qui permet l’authentification par http.

Une branche existe dans le projet QGIS qui propose le support du WMTS ; l’authentification par http étant déjà gérée. Les captures d’écran illustrent le fonctionnement de QGIS avec le service WMTS du Géoportail.

Comme tout service Web, les services WMTS sont configurés via la fenêtre activable via le menu « Couche > Ajouter une couche WMS », la figure suivante présente la configuration du flux :

Lorsqu’on récupère les couches proposées, l’onglet jeu de tuiles présente la liste des couches disponibles. Cela ne signifie pas que l’utilisateur aura accès à toutes ces couches (cela dépend des droits sur la clé) :

qgis_wmts_couches

La figure suivante illustre l’utilisation de deux couches issues du service WMTS de l’IGN : une couche ortho et une couche parcelle (cette dernière ne s’affiche qu’à un certain niveau de zoom).

Après quelques zooms avant, la couche des parcelles devient visible :

Vous noterez le système de référence utilisé dans QGIS (EPSG:3857, Google Mercator). Cela n’empêche pas QGIS d’afficher d’autres couches dans une projection différente.

Camptocamp tient à remercier l’IGN pour le financement de cette fonctionnalité ainsi que la communauté QGIS et Jürgen Fisher pour la qualité de leur travail et leur aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *