Geospatial – Actualités

Publication de la version 1.4 de GeoMapfish

4 mars 2014

GeoMapFish vient de sortir en version 1.4 après 2 versions de test. GeoMapfish est une application web cartographique Open source. Elle a pour ambition de partager le maximum de fonctionnalités génériques au travers des différents projets de portails cartographiques de nos clients, de proposer des fonctionnalités avancées et performantes.

sigip_geomapfish

GeoMapfish est composé de deux modules : un module client (appelé CGXP, développé en JavaScript) et un module serveur (appelé c2cgeoportal, écrit en python, basé sur Pyramid). Les deux modules étant fournis via le dépôt c2cgeoportal.

Son mode d’installation permet d’avoir à la fois des fonctionnalités génériques mais également une finesse dans la personnalisation du portail : fonctionnalités spécifiques tant côté client que côté serveur et configuration avancée des fonctionnalités génériques. L’industrialisation des déploiements n’a pas été oubliée permettant un déploiement aisé et rapide avec l’assurance maximale d’avoir une configuration identique pour chaque instance déployée.

Liens connexes :

Description

GeoMapFish est composée d’une interface principale permettant l’ajout de couches classées par thèmes (cadastre, réseaux d’assainissement, environnement, etc.). Chaque thème peut être déplacé dans l’empilement et son opacité modifiée. Classiquement, les couches peuvent être activées ou pas. Celles-ci sont classées au sein de groupes de couches. Chaque couche possède une légende au niveau de l’arborescence des couches ainsi que dans le panel « Légende ».

Divers outils permettent d’interagir avec la carte (outils de zoom et de déplacement), outils de mesure (longueur, surface, angle), outils de dessin, de recherche (toutes les couches peuvent être interrogeables en mode Full Text Search). L’application propose des fonctionnalités moins communes comme l’intégration de Google Earth, de permalink court.

Chaque couche peut être soit publique, soit privée et donc invisible pour toutes personnes non identifiées et n’ayant pas les droits de visibilité. Une notion de zone de restriction permet à l’administrateur de restreindre la visibilité d’une couche à une zone pour un utilisateur. La gestion des droits d’accès propose également la notion de groupe d’utilisateurs pour regrouper les droits d’utilisateurs identiques.

Enfin, l’outil d’impression permet d’imprimer sa carte en différents formats (PDF, PNG par exemple), en utilisant des gabarits préparés par l’intégrateur.

GeoMapFish c’est aussi une interface d’édition spécifique, simplifiée à destination des utilisateurs ayant accès à une ou plusieurs couches en mode édition. Le formulaire permettant d’entrer les données attributaires peut être personnalisé afin d’accompagner les utilisateurs dans l’édition (affichage de calendrier pour les champs dates, affichage de liste déroulante proposant une liste de valeurs possibles).

La version mobile, quant à elle, propose une interface encore plus simple afin de s’adapter aux besoins et contraintes des applications mobiles. On retrouve la gestion des thèmes et quelques fonctions de recherche.

La configuration des données (thèmes, arborescence des couches, utilisateurs) se fait au sein d’une interface d’administration.

Nouvelles fonctionnalités


Interface principale :

  • Possibilité de changer de mot de passe ;
  • Support du WMS-T (Flux WMS en fonction du paramètre TIME) ;
  • Gestion des étages ;
  • Affichage des distances et des surfaces dans l’outil de sur-lignage ;
  • Rotation dans l’outil de sur-lignage ;
  • Saisie de rayon pour les cercles ;
  • Lien permanent court ;
  • Nom des attributs dans l’export CSV ;
  • Meilleurs gestion du contexte de la carte lors de la connexion ;
  • Affichage de la légende pour les WMS externes ;
  • Ouverture par défaut de la légende ;
  • Ouverture automatique des layergroups.

Interface d’édition :

  • Ajout du snapping.

Nouvelle interface :

  • Ajout d’une interface d’itinéraire.

Interface mobile :

  • Consolidation de l’interface ;
  • Ajout des liens permanents ;
  • Mise à jour de Sencha Touch ;
  • Interrogation des groupes de couches dans le flux WMS ;
  • Mesure de distance ;
  • Gestion des étages.

Exemples

Plusieurs instances de GeoMapfish ont été mises en production ces derniers mois. Voici quelques exemples :