Geospatial – Actualités

Les contributions de Camptocamp au projet QGIS (part 3)

21 mars 2016

Comme annoncé la semaine dernière dans notre deuxième article Ajout des prédicats et de la précision dans les modules « Extract », « Join » et « Select by location » dans l’extension « Traitements » concernant les contributions de Camptocamp au projet QGIS, nous allons vous présenter cette semaine l’ajout du module « Réallocation de champs » dans l’extension « Traitements ».

Ajout du module « Réallocation de champs » dans l’extension « Traitement »

L’extension « Traitement » propose de plus en plus de modules pour traiter des données spatiales. Lorsqu’on réalise des traitements sur plusieurs couches, on souhaite parfois modifier la structure de la table attributaire : retirer des colonnes, recalculer la valeur d’une colonne… Le module « Réallocation de champs » permet de faire cela :

refactorField_exemple

Nous pouvons ajouter, retirer ou réordonner des colonnes (bouton +, – et flèches bas et haut situées à droite). La liste déroulante au dessus du tableau permet de se connecter à une source de donnés en entrée. Ce sont les colonnes de cette source de données que nous trouverons dans la liste déroulante du champ « Expression » dans le tableau. Nous avons une autre liste déroulante en dessous : elle permet de pré-charger la structure du tableau. Celui-ci constitue la structure de la table attributaire en sortie du flux.

Le tableau, proprement dit, vous permet de définir le nom de la colonne (première colonne du tableau), de définir le type, la longueur et la précision. Enfin la colonne « Expression » permet de définir l’expression de la valeur que le module va stocker dans le champ en sortie. Cela peut être une constante (valeur 10 dans notre exemple), un calcul dynamique ($length), la valeur d’un champ existant (idSource, gml_id) ou un traitement plus complexe (CASE WHEN …END). Si une « Expression » est erronée, elle apparaîtra en rouge (datePublication). Une pop-up s’affiche lorsqu’on passe la souris au dessus indiquant quelle est l’erreur à corriger.

Si vous désirez traiter une colonne géométrique, vous devez utiliser un module différent.

Cette fonctionnalité a également été financée par le MEDDE.

La semaine prochaine, dans un nouvel article, nous vous parlerons de l’extension « Spreadsheet Layer ».