Geospatial – Actualités

QGIS, contribuez sans coder !

22 août 2016

Nyall Dawson a écrit, au début du mois d’août, un très bel article sur les (bonnes) méthodes pour contribuer et faire évoluer QGIS. Son article se focalise sur les contributions au code source de QGIS. Il existe, cependant, d’autres manières de contribuer au projet sans coder. Nous en listons ici quelques-unes qui nous semblent importantes, bien que sans aucun doute, d’autres possibilités existent.

Chez Camptocamp, nous avons choisi de contribuer à QGIS de diverses manières. Les différentes méthodes exposées ci-dessous ne sont qu’une partie de celles que nous avons mises en place. Camptocamp propose également des services de formations, de support et de maintenance. Tout ceci nous semble complémentaire et va dans le sens de notre philosophie et de nos engagements vis à vis de nos clients ou partenaires.

La documentation

La documentation est un élément critique d’un projet et celle de QGIS propose une description de (quasiment) l’ensemble des fonctionnalités disponibles jusqu’à la version 2.14. La dernière version de QGIS nécessite encore du travail de rédaction mais elle devrait être disponible d’ici la fin de l’année.

Il y a plusieurs moyens d’aider à l’améliorer :

  • traduction : la documentation existe en plusieurs langues. Chaque nouvelle version nécessite de mettre à jour certaines parties du texte. Cela s’effectue sur l’espace du projet de QGIS sur Transifex. Il vous sera nécessaire de vous créer un compte puis de demander à rejoindre une équipe de traduction (une équipe par langue).

  • relecture : la documentation nécessite encore d’être consolidée par l’amélioration des tournures de phrases, la vérification des informations, les manques ou descriptions à préciser. N’hésitez pas à relire quelques passages. Si vous trouvez des informations erronées ou incomplètes, vous pouvez :

    • soit créer un ticket sur le projet github de la documentation et y préciser l’URL de la page concernée avec une courte description de ce qui vous pose problème, voire une proposition d’amélioration ;
    • soit proposer une modification du code source (la documentation des rédacteurs vous indiquera deux méthodes pour y arriver : une technique et une moins technique).
  • rédaction : nous travaillons actuellement à rajouter les nouvelles fonctionnalités de la version 2.16. Cela prend un peu de temps, mais si nous sommes plus nombreux, la documentation arrivera plus rapidement. De la même manière que pour la relecture, vous pouvez nous aider à rédiger ces nouvelles fonctionnalités soit sous forme de propositions dans le ticket , soit de « code ». Notez que dans ce cas, les tickets sont déjà créés (cf. note ci-dessous) !

Note : Dès qu’un contributeur modifie le code source de l’application, un ticket est automatiquement créé dans le projet de documentation de QGIS (exemple avec ce ticket et la modification de l’application liée à celui-ci). Ainsi, le rédacteur peut se référer à ces tickets pour connaître les fonctionnalités à décrire dans la documentation.

La documentation constitue un travail important au sein de QGIS mais il existe encore d’autres possibilités.

Le site web

Celui-ci est assez stable mais propose néanmoins des informations auxquelles vous pouvez apporter votre expertise. Nous pensons notamment aux cas d’utilisation. Si vous avez effectué un projet basé sur QGIS, mettez-le en valeur au moyen d’une description des objectifs et des réalisations (développements, difficultés, problèmes résolus).

Bien sûr, le site est traduit en plusieurs langues et nécessite des mises à jour de temps en temps. Le processus est identique à la documentation, vous devrez demander à faire partie de l’équipe de traduction pour le projet du site web et non pour la documentation (il y a en effet à chaque fois deux équipes pour une langue).

unnamed

La communauté

La communauté QGIS est dynamique mais elle a besoin de force et d’aide. L’organisation d’un événement nécessite des idées et des contributeurs pour les mettre en oeuvre. Ces événements sont un bon moyen pour créer des liens, présenter des travaux ou proposer des projets. Vous pouvez participer ou créer un Groupe d’Utilisateurs Locaux sur QGIS, organiser un événement d’une journée (pour commencer) ou proposer des présentations et des workshops lors des conférences. Si vous vous intéressez à QGIS et que vous lisez cet article, vous êtes probablement un utilisateur non développeur qui possède des connaissances en géomatique : vous avez donc les compétences nécessaires pour présenter QGIS !

Conclusion

Participer au projet QGIS ne nécessite pas forcément un investissement financier (notez que cela reste néanmoins un moyen parmi d’autres) : un investissement humain peut apporter également autant à QGIS qu’à vous-même (quoi de mieux que d’écrire ou traduire une documentation pour apprendre son utilisation et ainsi, se mettre à jour des nouvelles fonctionnalités !).